Le gorille ou l’impossibilité d’être humain THEATRE

Compagnie Arracher les yeux à la nuit

Equipe artistique : Norma Suzanne - Texte et mise en scène
Carmen Dorel - mise en scène et scénographie
Avec Carmen Dorel, Faustine Letellier, Geoffrey Fourmy, Norma Suzanne

  • Date
  • Le 04 mai 2024

    de 20H00 à 21H00


Lieu

La Barge de Morlaix, 34 rue de Paris 29600 Morlaix

Tarif/Prix

Prix libre

Contact

labargedemorlaix@gmail.com
02 22 55 15 12

Le gorille ou l’impossibilité d’être humain THEATRE

Description

Compagnie Arracher les yeux à la nuit

Sur scène il y a deux Valéria, deux incarnations physiques d’une seule et même
jeune fille. Pourtant, l’une d’elle n’est que l’incarnation du traumatisme, une figure
inventée par l’esprit pour se protéger. Alors évidemment, toutes les deux, elles
entretiennent une relation conflictuelle. Elles commencent par se battre, se détester,
s’anéantir. Mais c’est cette dualité qui leur permet aussi de s’affirmer, d’exploser et
finalement de se réconcilier pour le meilleur et pour le pire. Elles finissent par se
confondre. La figure traumatique n’est plus seulement une vue de l’esprit mais une
incarnation réelle devant les autres. Les autres, ce sont des figures fantomatiques qui
gravitent autour d’elles, des personnages types, des proches qu’elles ne voient plus
que de loin, sous des masques de papier mâchés. Et c’est surtout lui, le père, celui qui
l’a violée, qu’on voit à peine, qui n’avouera jamais le crime qu’il a commis, et qu’on
réussit presque à croire. Mais Valéria le dépasse, l’annihile, s’enfuit. Finalement, elle
reprend vie au milieu du tumulte d’une manifestation féministe, dans la liesse de la
révolution, mélange d’espoir, d’euphorie et de peur. C’est là aussi qu’elle perd son
double, qu’elle se retrouve seule, un seul corps, une seule voix. Et c’est peut-être le
meilleur signe de sa victoire…